Arrêté préfectoral du 23/07 rejetant le projet d’Entrains-sur-Nohain

Le rejet de l’ICPE d’Entrains-sur-Nohain suite à l’avis défavorable de la Direction de la Sécurité Aéronautique d’État du Ministère des Armées ne vous aura sans doute pas échappé (attendus ci-joints). C’est une nouvelle victoire ! 

Mais attention, la plupart des communes des Bertranges ne bénéficieront pas de la même protection qu’ Entrains-sur-Nohain qui se trouve dans une zone de vole à très basse altitude sous 800 pieds (244m). Nos communes sont dans une zone (en gris ci-dessous) de vol à basse altitude supérieur à 800 pieds et où des éoliennes de 150 mètres sont donc en théorie possibles:

Screen Shot 2019-07-31 at 07.37.23.png

Par ailleurs, n’oublions pas que la direction de l’aviation peut déclassifier des zones de vol à très basse altitude, comme elle l’a fait dans la zone entre Cosne et Donzy ( encerclée ci-dessous) pour permettre au projet de Pougny de se réaliser.  

Screen Shot 2019-07-31 at 08.54.47.png

Ci-dessous, l’arrêté de la préfecture. 

Proposition de modification de la loi

En pièce jointe de cet article, une proposition de loi déposée par le
sénateur du Puy-de-Dôme Jean-Marc BOYER et cosignée par Vincent
SEGOUIN, sénateur de l’Orne.

Elle vise notamment à augmenter la distance minimum entre une éolienne et une habitations de 500 mètres à 10x la hauteur de l’éolienne. Une mesure indispensable pour tenir compte de la hauteur toujours plus importante des installations terrestres (jusqu’à 220 m. aujourd’hui).